Assurances décès invalidité: fonctionnement

assurance décès invalidité

Les assurances décès invalidités assurent les emprunteurs et les préteurs en cas de risque de crédit liés au décès ou à l'invalidité de l'emprunteur. Ces risque peuvent paraître simple à comprendre, il est pourtant bon de bien lire les lignes de sa police d'assurance...




Qu'est ce qu'être invalide



On distingue différents degrés d'invalidité. L'invalidité totale et permanente empêche l'assuré de rembourser son crédit, mais l'invalidité partielle existe aussi. Les degrés et durée d'invalidité sont décrits dans la police d'assurance et expliquent le remboursement effectué selon les différents cas. Il est donc très important de lire soigneusement ce contrat avant de le signer.


Comment calcule-t-on le tarif de l'assurance



Le tarif des assurances décès invalidité dépend bien entendu de la somme à assurer et de la durée de remboursement de l'emprunt, mais aussi de différents critères concernant l'assureur. Le prix de la prime est calculé en fonction de la probabilité que le risque de décès ou d'invalidité se produise, plus l'assuré à une conduite à risque ou un profil risquée (fumeur, consommateur d'alcool, âgé, trajets en voiture?) plus le cout de la police sera élevé.


Que touche-t-on ?



En fonction de la police d'assurance, les remboursements seront différents, On peut par exemple être totalement indemnisé lors d'un accident de travail comme on peut ne rien toucher. Il faut donc encore une fois être très attentif lors de la lecture du contrat.


Conseils



Des assurances décès invalidités sont souvent proposées par les banques ou organismes de prêt qui financent votre emprunt immobilier, il faut savoir que ces organismes ne peuvent refuser les délégations d'assurances. On parle de délégation d'assurance lorsque l'on s'assure auprès d'un autre organisme que l'organisme préteur. Ces délégations peuvent être source d'importants gains.

De la même façon il est conseillé de comparer les différentes offres du marché.

Pour faire en sorte que le contrat soit valide, il est bon de répondre honnêtement au questionnaire estimant votre risque décès invalidité. Il est en effet préférable de payer un peu plus cher votre assurance que de ne pas pouvoir se faire rembourser et donc de transmettre une dette à son conjoint, ses enfants?

Le type de remboursement peut aussi être source de gain. Si vous remboursez une somme basée sur le montant restant à solder, votre assurance vous reviendra moins cher. En revanche, vous devrez débloquer plus de liquidité lors des premiers remboursements.